dimanche 9 décembre 2018

TÉLÉTHON 2018 SUITE

Commencée en 2007 notre participation à Objectif T, l'organisation du Téléthon sur Montbrison, s'est déroulée, pour la onzième fois, samedi 8 décembre 2018 salle Dubruc à Montbrison.

Le vendredi après-midi, installation d'un stand proposant des tableaux de qualité à un prix défiant toute concurrence.




Quelques ventes...


3 tableaux gagnés lors des tirages au sort de notre tombola.


Et, bien sûr, l'animation pour les enfants,




du panneau réalisé collectivement à l'atelier pendant le mois de novembre qui montrait des monuments emblématiques de Montbrison Moingt reliés par des rues.


Les enfants coloriaient des personnages photocopiés, les découpaient et les collaient dans les rues pour donner vie à la ville.


Le résultat à 18h avait une fière allure clignotante en ce 8 décembre.


Le résultat de 480 € n'était pas à la hauteur de nos espérances, cela se devinait à l'urne un peu vide même si l'on gardait le sourire parce qu'on a fait ce qu'on a pu.


Le 8 décembre ( les illuminations et les courses)  n'était pas le jour idéalement choisi auquel s'ajoutait la manifestation des gilets jaunes et les craintes de blocage des routes et des débordements.

480€ c'est toujours ça, les petits ruisseaux faisant les grandes rivières. La journée a été conviviale grâce à la bonne humeur des tupins participants,


 et l'énergie communicative des amis d' Ojectf T.


 les animations étaient sympathiques malgré une sono tympanicide.

Le grand panneau une fois les petits trous des leds bouchés et camouflés devrait prendre place dans un local de la ville de Montbrison.

Merci à tous ceux qui se sont impliqués dans cette journée de solidarité.



mardi 6 novembre 2018

CHRISTIANE CHEVALEYRE - VILLES


Christiane est ronde, douce, en parole, en empathie, maternelle et enveloppante.


Sa peinture taillée au couteau, en angle droit, verticale et austère.




Les formes/couleurs font la Peinture. L'œil-esprit est content quand il trouve sens et ressemblance, quand il peut nommer. Donner un titre, c'est rassurer. Le spectateur satisfait est alors accueilli en territoire connu et nommé: 
 « Ville ».


Villes verticales, comme tendues vers un horizon improbable. Une peinture efficace, sans artifice. Seulement une avenue, vaste, tendue vers un horizon sans cesse repoussé.Toujours la même ville qui se continue à l'infini. Villes sans ou après les hommes, vide d'habitants.



Façades sombres, rectilignes, des couleurs très travaillées, des tons rompus, vigoureux, posés en larges aplats. Villes en tranches et tranches de villes découpées au couteau, aux teintes mêlées, longuement cuisinées sur la palette. 


C'est dans ce territoire caché de la peinture de Christiane que je me suis aventurée. J'ai contourné les cubes et les rectangles bruns aux teintes sombres. 




Villes imaginaires ou antiques cités,disparues, villes d'Apocalypse. Des villes inhabitables, des termitières géantes où l'humain n'apparaît plus. L'humain trop petit pour être vu, replié à l'intérieur comme dans un cocon, dans une cachette, une prison dorée, moderne, matérielle avec tout le confort.


 C'est dans ce monde intérieur de la peinture que je suis allée flâner, sous les dômes de verre, tout en rondeur comme des seins de mère nourricière, une opulente poitrine de dômes blancs sous lesquels la vie est possible, sous lesquels, la vie respire. Cultures vivrières et fontaine de lait. Dehors c'est pollué. Sous la Mère seulement, la vie est possible, à l'abri. 




Les « Saintes Maries » au coucher du soleil




La peinture de Christiane prend ici une dimension d'art sacré. Christiane, Marie, de son deuxième prénom réalise une peinture semi abstraite qui ressuscite le passé mythique et religieux de la Provence. Les éléments symboliques en croix superbement suggérés par de grandes verticales nous invitent à voyager dans l'Histoire Sainte.

Un groupe de chrétiens chassés de Palestine au premier siècle débarque en Camargue.

Il y a Marie Madeleine et sa sœur Marthe avec Lazare, le frère ressuscité, Marie Jacobée, et Marie Salomé demi sœur de Marie, mère de Jésus et mère elle-même de Saint Jacques de Compostelle. A leur arrivée sur place, ils furent accueillis par Sarah la Noire qui devint servante des trois Maries.

Marie Madeleine ira jusqu'au massif de la Sainte Beaume et Marthe à Tarascon où elle terrasse un dragon, la célèbre tarasque. Les deux Maries et Sarah furent ensevelies sur place.


La commune des Saintes Maries est la troisième commune la plus étendue de notre métropole après Arles. Elle était enserrée autrefois dans une enceinte de ruelles étroites avec les grands espaces de marais tout autour.

Pays de terres et d'eaux mêlées, de soleil, de grands espaces et de vent,

Christiane fait se côtoyer librement les couleurs, comme les émotions.

Mes souvenirs affluent:

Chevauchées fesses serrées au galop dans les marais, avec l'air et le vent

Qui fouettent la peau et font se soulever la poussière et la crinière des chevaux.

Lumière et sentiment de liberté.

La chaleur partout et le goût du sel. 




Peintures : (huile) - Christiane CHEVALEYRE

                                               Texte : Marie-Pierre BAYLE

samedi 27 octobre 2018

SAINT LUC 2018

Pour que le patron des peintres nous inspire nous ne manquons pas de célébrer sa fête.

http://lestupinsmontbrisonnais.blogspot.com/2014/10/saint-luc-saint-patron-des-peintres.html

Sans conteste, il avait inspiré Agnès qui, une fois de plus :

http://lestupinsmontbrisonnais.blogspot.com/2017/10/saint-luc-van-gogh-et-les-tupins.html


dans le prolongement de l'exposition  de la tour de "Beau reg"art" 

nous avait artistement pâtissé un STEET ART CAKE.


Apprécié par des connaisseurs.


Comme l'œuvre de Bansky qui s'auto-détruit en pleine vente aux enchères,


Le SAC (street art cake) a vite disparu pour le plus grand plaisir des Tupins  présents ce vendredi 26 octobre 2018 à l'atelier.



Une libation pour notre saint patron.


Une libation est un rituel religieux consistant en la présentation d'une boisson en offrande à un dieu, en renversant quelques gouttes sur le sol :-)


Merci à Agnès,  à Martine (nouvelle Tupin), à Michel(le) V. pour les savoureux gâteaux.

À cette occasion l'atelier exposait un troupeau de vaches (commencé lors des journées de la fourme).


Christiane CHEVALEYRE - Michel VALHORGUES
Coco (4 sous-verre)


Anne-Marie REYNAUD
Marie-Henriette BORY


Claude MEYNIER - Jean VALETTE
Jean VALETTE - Claude MEYNIER

samedi 13 octobre 2018

SEMAINE BLEUE 2018

Le thème de la SEMAINE BLEUE, cette année et la prochaine, était et sera :

"POUR UNE SOCIÉTÉ RESPECTUEUSE DE LA PLANÈTE : AGISSONS ENSEMBLE".

Onze Tupins ont participé en exposant dans la salle voûtée de la cheminée en Mairie de Montbrison des œuvres choisies pour correspondre à cette incitation urgentissime.  

Visitons l'exposition où se côtoient des animaux souvent menacés, des paysages champêtres que nous aimerions conserver et des allégories à décrypter  :

 Claude MEYNIER

 Sylvaine LEROY

Marie-Henriette BORY

Christiane CHEVALEYRE

Jean VALETTE

Monique SCALA


 Marie-Pierre BAYLE
Christiane DUCLOS 


Yvette DESCHAMP et (au centre) André TISSOT

Anne-Marie REYNAUD


Jean-Claude VERNAY (à gauche) et Coco (à droite)


Le vernissage mobilise toutes les bonnes volontés,




pour bien accueillir nos invités.




Mme Grivillers, adjointe aux actions sociales et à la solidarité, Mme Grossmann, adjointe à la culture,  ont lancé cette première exposition des Tupins à l'occasion de la semaine bleue.



Pendant les trois jours d'exposition, démonstrations de peinture.






Le Progrès